fbpx
Sélectionner une page

Vous avez un projet, l’envie de vous lancer en indépendant, mais la crainte de ne pas bénéficier d’une protection sociale suffisante ? Alors, le portage salarial peut être une solution pour vous. Autorisé par le Code du travail en 2008, le portage salarial permet de mettre en place votre projet entrepreneurial tout en gardant la même couverture sociale qu’un salarié. Comment ? Je vous explique !

Qu’est-ce que le portage salarial ?

Le principe du portage salarial est de permettre à un indépendant de conserver son autonomie dans l’exécution de son travail, tout en bénéficiant de la couverture sociale d’un salarié. Ainsi, il perçoit un salaire versé par la société de portage avec laquelle il a conclu un contrat et non pas directement le règlement de l’entreprise cliente.

Avec ce statut particulier, il est possible de bénéficier d’un salaire, du remboursement des frais professionnels, d’une couverture sociale complète, y compris la retraite, mais aussi de percevoir des indemnités chômage entre deux missions, ce qui n’est pas possible pour un freelance. Toutefois, n’étant pas un salarié ordinaire, c’est à lui de trouver ses clients.

Fonctionnement

Le salarié porté doit trouver lui-même une mission. En effet, si la société de portage peut l’accompagner dans la recherche de mission, celle-ci n’est pas tenue de lui trouver du travail.

Il s’agit de vérifier si la mission peut être réalisée en portage. En effet, une prestation en portage ne peut durer plus de 36 mois. De plus, certaines activités en sont exclues, comme les professions libérales réglementées (ex : médecin). Le salarié porté doit être titulaire d’un bac +2 au minimum ou disposer de 3 ans d’expérience dans son domaine d’activité.

Si les conditions sont remplies, l’entreprise de portage salarial établit deux contrats:

  • un contrat de prestation avec l’entreprise aux conditions que le salarié porté a préalablement négociées ;
  • un contrat de travail (CDI ou CDD) avec le salarié porté.

Le salarié porté doit remplir un compte rendu d’activité (CRA) à la fin de chaque mois. C’est grâce à ce document que l’entreprise de portage salarial établit la fiche de paie du salarié porté.

Pourquoi avoir recours au portage salarial ?

D’une part, pour bénéficier de la même protection sociale qu’un salarié. D’autre part, pour se délester de toute la partie administrative et comptable. Ainsi, le salarié porté peut se concentrer sur sa prospection et sur l’exécution de ses missions exclusivement. La société de portage établit les factures, encaisse les paiements, calcule et déclare les charges sociales. Ces sociétés ont souvent un rôle d’accompagnement et proposent des formations.   

Toutefois, il faut avoir en tête que ce dispositif est coûteux. En effet, les frais de gestion des entreprises de portage représentent 10 % du chiffre d’affaires en moyenne. Le salarié porté doit aussi s’acquitter des cotisations sociales, qui sont importantes car il profite d’une protection sociale complète. Les sociétés de portage salarial n’acceptent généralement des salariés portés que si les missions ont été négociées au tarif journalier de 300€ HT minimum.

Ce dispositif est légèrement différent de celui d’une CAE puisque vous n’avez pas vocation à devenir associé de votre société de portage.

Vous souhaitez vous lancer en indépendant mais ne savez pas sous quelle forme : entreprise, société ou encore via portage salarial ? Prenons le temps d’échanger sur votre projet : Discutons-en !

ultricies consequat. facilisis commodo elit. dolor. nunc dolor dapibus